LES PRL OU PARC RéSIDENTIEL DE LOISIRS

La différence entre les parc à cession de parcelles et les régimes hôteliers

Partager


Les PRL exploités sous le régime hôtelier

Les mobil homes & Lodges Anglais

Pour faire simple c'est un "terrain de camping" spécialement aménagé qui devra obligatoirement être exploité soit par une personne morale soit par une personne physique, il recevra des HLL (habitations légères de loisirs, Des résidences mobiles (mobil home) ou exceptionnellement, mais très rarement, des caravanes.

 
Les emplacements peuvent être nus ou être déjà occupés par un des éléments ci-dessus, on peut louer à la nuitée, à la semaine ou plus, en somme on peut y passer ses vacances mais en aucun cas y élire domicile.
 
Quelle différence y a-t-il alors avec un terrain de camping me direz-vous ? Et pourquoi plutôt choisir un camping ou un PRL ?
 

Une HLL dénomée Lodge en Angleterre, le Rutherford de Willerby

Cela réside simplement dans les critères de classement, vous y trouverez des parcelles généralement de l'ordre de 200 m² minimum autorisant obligatoirement la possibilité de stationner son véhicule et bien d'autres critères qui diffèrent qualitativement avec les terrains de camping.
 
Vous trouverez dans le document ci-dessous des éléments et critères concernant l'évaluation des parcs résidentiels de loisirs exploités sous le régime hôtelier, ce texte émane du site « Atout France », opérateur unique de l'État en ce qui concerne le tourisme et le classement.

Texte de claification concernant les PRL
 
La différence résidera aussi au niveau des animations. Dans un parc résidentiel de loisirs de type « régime hôtelier » vous ne trouverez pas, normalement, le type d'animation existante aujourd'hui dans les formules « camping club ». Ils n'ont pas donc vocation à se trouver à proximité des plages ou autres stations balnéaires, dans l'ensemble ils sont plutôt destinés à ceux qui recherchent quiétude et repos, ils ne sont pas la cible de la même clientèle.
 
Vous pouvez également trouver dans des campings classés des extensions de type « PRL » qui répondent aux critères évoqués ci-dessus et qui jouxtent un environnement « camping club » classique avec toutes les animations et activités habituelles.
 
En résumé un PRL « régime hôtelier » est un « terrain de camping » spécialement aménagé avec un niveau de classement garantissant accueil, propreté, espace, confort et équipements et n'ayant pas pour objectif de vous faire passer des vacances où "ça bouge".

Le PRL Domaine des Lotus en Vendée
Le PRL Domaine des Lotus en Vendée
HLL au Domaine des Lotus en Vendée
HLL au Domaine des Lotus en Vendée


Les PRL avec cession de parcelles

Les parcs résidentiels de loisirs où l'on peut acquérir sa parcelle suscitent de plus en plus d'intérêt, en effet le fait d'être propriétaire à la fois du foncier et de son habitation légère de loisirs ou de son mobil home présente de très nombreux avantages même si le budget est, bien évidemment, supérieur.

 
C'est une alternative à l'habitat secondaire habituel qui séduit, une vie au plus près de la nature et une convivialité certaine en sont des atouts indéniables.
 
Même si la législation interdisait jusqu'à présent une occupation supérieure à six mois en continu ou neuf mois en discontinu il n'était pas rare de voir, dans des PRL, des résidents qu'il l'occupaient tout au long de l'année (la particularité d'un PRL avec cession de parcelle est d'être ouvert et accessible toute l'année) et qui en avait fait leur résidence principale et fiscale.
 
Nous n'avons pas d'exemple où le législateur soit intervenu pour faire cesser ce type d'occupation par contre des règlements intérieurs régissant le fonctionnement de PRL et stipulant ces contraintes existaient.
 
Ces différences au niveau de l'utilisation par rapport aux résidences secondaires classiques freinaient quelque peu le développement des parcs résidentiels de loisirs avec cession de parcelles.
 
Aujourd'hui il en est tout autre, en effet depuis la promulgation du décret d'application de la loi ALUR il est tout à fait possible de résider de façon permanente (plus de huit mois par an) et d'y élire domicile fiscalement, ce qui est possible sur un terrain lambda viabilisé les a fortiori sur un terrain acquis en pleine propriété par acte notarié dans un parc résidentiel de loisirs.
 
Aujourd'hui bon nombre de règlements intérieurs régissant des PRL sont en contradiction avec la loi.
 
Évidemment dans ces « lotissements de loisirs » vous devrez respecter les règles d'urbanisme (certificat, permis de construire?) et même si le débat n'est pas encore clos vous devrez vous acquitter, comme dans une résidence secondaire traditionnelle, des taxes « habitation et foncières ».
 
Sur votre parcelle achetée par acte notarié qui sera d'une surface à minima de 200 m² vous ne pourrez implanter que des HLL, pour information un mobil home qui a perdu ses moyens de mobilité devient, pour la législation, une habitation légère de loisirs.
 
Organisation
 
Un PRL, c'est une copropriété classique avec ses parties communes et privatives, il y a une assemblée générale annuelle, on élit un conseil syndical, on appelle des provisions pour les charges.
 
*  Gardiennage
*  entretien
*  énergies parties communes
*  ordures ménagères  
*  assurances
*  ?
 
chaque parcelle se voit attribuer un nombre de millièmes en fonction de la surface et participera ainsi au prorata des charges de fonctionnement du PRL.
 
Dans un PRL les parties communes doivent représenter au minimum 20 % de la surface totale.
 
Un règlement intérieur fixe les devoirs de chacun pour une vie harmonieuse et un cahier des charges définira par exemple des coloris ou terrasses donnant à l'ensemble du parc résidentiel de loisirs une cohérence esthétique et fonctionnelle.
 
Les services ou autres animations
 
Ces parcs, nous le rappelons, destinés à une clientèle résidentielle à la recherche essentiellement de calme et de repos ne disposent généralement pas d'animations ou de services comme dans les « campings club », pas de restaurant, pas de bar et encore moins de discothèque.
 
Par contre des éléments de confort d'utilisation telle que des piscines (parfois chauffées et couvertes), des salles de détente ou encore des spots wi-fi peuvent parfaitement exister.
 
Il est à noter cependant que la gestion étend assurée par un conseil syndical libre de ses décisions dans la mesure où elles sont approuvées par la majorité (définie en assemblée générale) peut très bien envisager des services et activités autres (terrains de tennis, golf...).
 
Ce mode de fonctionnement est souvent recherché par des retraités qui ne désirent pas la saison venue cohabiter avec une présence touristique un peu gesticulante.
 
Les avantages
 
Nous ne reviendrons pas sur les inconditionnels d'une vie proche de la nature et recherchant une convivialité certaine. Nous nous attachons dans un premier temps à l'aspect économique.
 
Selon la situation géographique et le niveau de prestation une parcelle se négociera entre 60 et 130 euros du mètre carré, un Mobil home ou HLL (pour une cinquantaine de mètres carrés environ) de grand confort aux environs de 60 000 ?. Vous pouvez donc envisager l'acquisition pour une parcelle n'excédant pas 250 m² pour un budget total à partir des 75/85 000 ? dans certains PRL avec éléments confort, ce qui n'est pas inintéressant.
 
Comparaisons avec un terrain de camping ou PRL hôtelier

Là comme on dit, il n'y a pas photo, vous n'êtes pas dans la situation où nous, nous plaisons souvent à le rappeler, « vous avez un chez vous qui est posé chez lui ». C'est le cas de la location de parcelle classique dans un terrain de camping ou parc résidentiel « hôtelier ».
 
Dans le cas où vous êtes propriétaires à la fois du foncier et de la résidence vous êtes libres de l'utiliser comme bon vous semble
 
*  y venir quand vous le souhaitez
*  y inviter familles et amis
*  le prêté ou le louer sans commissionner le gestionnaire de l'établissement
*  le vendre comme bon vous semble sans intermédiaire, là encore, à commissionner
*  la liste est loin d'être exhaustive?

Bien sûr dans le cadre du règlement intérieur et cahier des charges que vous aurez dûment acceptés lors de l'acquisition de votre parcelle.

Mais surtout votre HLL ou mobil home (ayant perdu ses moyens de mobilité) ne se dépréciera plus chaque année comme un produit de consommation, pour exemple un Mobil home perd 30% de sa valeur la première année, 15 et 10% les deux années qui suivent et 7 % annuellement ensuite, votre bien peut parfaitement s'apprécier au fil des ans et selon des règles propres au marché de l'offre et la demande vous permettre de réaliser une plus-value quelques années plus tard.
 
En résumé, là encore avant de vous orienter vers tel ou tel type d'acquisition, location de parcelle dans un terrain de camping, PRL « hôtelier » ou achat du terrain dans un parc résidentiel de loisirs avec cession de parcelle, c'est la destination finale de votre acquisition qui devra le guider votre choix.
 
En effet si vous envisagez l'acquisition d'un mobil home essentiellement pour des séjours de vacances où vous accueillez, par exemple vos petits-enfants subjugués par les derniers espaces aquatiques, orientez-vous de préférence vers un camping de type « club » mais si d'aventure c'est plutôt une résidence secondaire voire principale, la retraite venue, que vous recherchez n'hésiter pas à réfléchir plus avant aux PRL avec cession de parcelles.

Les mobil homes & Lodges Anglais
Lodge Anglais de la gamme Victory
Lodge Anglais de la gamme Victory
Vue salon constructeur Omar
Vue salon constructeur Omar